Continental Tagline
Suggestions
Nikolai Setzer | Cabina del future

« Nous voulons devenir le leader mondial des technologies dédiées à la conduite automatisée »

Assemblée annuelle des actionnaires 2021

  • Nikolai Setzer, président du conseil d’administration, s’est montré résolument optimiste dans son intervention à l’Assemblée générale des actionnaires 2021 : « La situation s’améliore progressivement. L’évolution sera certes encore mesurée cette année, mais nous constatons une reprise de la demande. »
  • En cette année qui marque son 150e anniversaire, Continental réajuste résolument sa stratégie : « Nous sommes aux avant-postes de la transformation. Cela nous a déjà rendus plus forts dans le passé, et nous le sommes encore plus aujourd’hui. »
  • Pionnier de la durabilité, Continental parviendra dès 2022 à une neutralité climatique complète des activités dédiées aux véhicules zéro émission
  • Ses investissements dans le nouveau secteur de la Mobilité Autonome passent cette année de 200 à 250 millions d’euros
  • Réunion du conseil de surveillance : le mandat de Christian Kötz au sein du conseil d’administration est prolongé de cinq ans, jusqu’en avril 2027.

Hanovre, le 29 avril 2021 – Avant la tenue virtuelle ce jour de l’Assemblée annuelle des actionnaires de Continental, le conseil de surveillance a prolongé de cinq ans, jusqu’à avril 2027, le mandat de Christian Kötz (50 ans) au sein du conseil d’administration. En mars 2019, il avait été nommé au conseil d’administration pour une période de trois ans. En cette qualité, il est responsable de l’activité Pneumatiques (Tires) et des opérations d’achat du Groupe.

« Nous sommes bien sûr très heureux de poursuivre le développement de l’activité Pneumatiques avec Christian Kötz. Le conseil de surveillance a toute confiance dans sa capacité à consolider notre position parmi les principaux fabricants de pneus dans le monde. Mes collègues du conseil de surveillance et moi-même lui souhaitons tout le succès qu’il mérite », a déclaré le Pr. Wolfgang Reitzle, président du conseil de surveillance.

« M’exprimant au nom de l’ensemble des membres du conseil exécutif, je veux exprimer ma gratitude à Christian Kötz pour le travail qu’il a accompli. Sous sa direction, l’activité Pneumatiques demeure une importante source de valeur et une garantie de stabilité au sein du Groupe. Au cours des dernières années, Christian Kötz a joué un rôle central dans la promotion de nouvelles technologies, notamment en matière de solutions numériques pour le développement des pneus, et dans la mise en œuvre d’objectifs ambitieux de durabilité. Ce faisant, il a apporté une contribution majeure à notre viabilité future et a démontré pourquoi Continental sera l’un des vainqueurs de la transformation. Nous sommes heureux de poursuivre avec lui cette fructueuse collaboration », a ajouté Nikolai Setzer, CEO.

 

Contrat prolongé de cinq ans : Christian Kötz, membre du conseil d’administration, unité commerciale Pneus, service achats du groupe

Une transformation qui nous rend plus forts

Le réalignement stratégique et sa mise en œuvre ont également été l’un des thèmes forts de l’intervention de Nikolai Setzer lors de l’Assemblée annuelle des actionnaires 2021, qui s’est tenue virtuellement à Hanovre. Avec pour toile de fond une reprise économique timide du secteur automobile, Continental poursuit résolument son réalignement stratégique en cette année qui marque le 150e anniversaire de son existence. Nikolai Setzer s’est toutefois voulu rassurant : « Continental redémarre sur de nouvelles bases. Nous savons ce qu’il faut faire dans les circonstances actuelles. » Faisant référence à la riche histoire du Groupe, il a souligné : « Nous sommes aujourd’hui l’un des acteurs clés de la mobilité. Et la transformation du secteur nous a rendus plus forts. »  

Continental a également été durement impacté par la réduction de 16 % de la production automobile dans le monde au cours du dernier exercice. « 2020 n’a pas été une année facile. Mais nous avons su répondre rapidement en ajustant nos coûts, en nous concentrant sur la croissance et la valeur, et en nous repositionnant  efficacement », a rappelé Nikolai Setzer.

Réajustement stratégique sur trois axes

La stratégie de Continental, orientée vers une croissance profitable et durable, s’appuie sur trois axes : performances opérationnelles, accent mis sur la croissance ou sur la valeur, et une culture qui favorise la captation de nouvelles opportunités. « Naviguer au mieux dans les méandres de la crise, répondre aux attentes du marché et façonner la transformation. Tels sont nos trois principaux impératifs, qui s’accompagnent d’opportunités majeures dont nous allons nous emparer », a ajouté Nikolai Setzer.

Le programme de Transformation 2019-2029 actuellement en cours a pour objectif d’accroître les performances opérationnelles de Continental et d’assurer sa compétitivité. Il porte notamment sur la réduction des coûts, l’accélération des processus, la rationalisation de l’organisation, des améliorations supplémentaires dans la qualité et l’adoption de nouvelles formes de collaboration, plus efficaces et plus modernes.

Un double objectif : croissance et valeur

La stratégie revisitée de Continental permet de diviser son portefeuille en secteurs d’activité qui mettent l’accent sur la croissance et, d’autre part, qui se concentrent sur la valeur. Deux méthodes différentes adaptées à des marchés différents. Présentant des différences en termes d’horizon temporel, de technologies et de processus, ces secteurs partagent toutefois une priorité commune : créer plus de valeur.

« Dans les domaines basés sur la croissance, nous nous démarquons avec des technologies innovantes, l’objectif étant de surperformer le marché », a expliqué le patron de Continental. Si l’on prend l’exemple des calculateurs embarqués à haute performance que Continental développe pour les véhicules modernes, les commandes actuelles vont se traduire par des ventes dépassant les 4 milliards d’euros. Un autre secteur de croissance sont les systèmes destinés à la conduite assistée et automatisée, où Continental est un leader depuis déjà plusieurs années.

La mobilité autonome sera un secteur d’activité séparé à compter de 2022. Comme annoncé le 9 mars 2021, Continental va renforcer ses investissements dans ce domaine, qui passeront de 200 à 250 millions d’euros au cours de cette seule année. Pourquoi ? « En raison de la croissance du marché, qui va plus que doubler dans les trois prochaines années », prédit Nikolai Setzer. « Nous allons accompagner cette croissance. Plus d’automatisation dans les véhicules signifie plus d’opportunités pour nous d’augmenter notre part de valeur. »

Pour y parvenir, Continental emploie quelque 20 000 spécialistes en logiciels et technologies de l’information et gère sa propre Académie logicielle. Continental collabore avec Amazon pour accélérer les capacités de communication dans le véhicule et vers l’extérieur. La société utilise également l’intelligence artificielle avec un nouveau supercalculateur basé à Francfort-sur-le-Main, qui permet d’adapter les systèmes d’assistance à l’utilisation pratique requise. « Aucun autre calculateur dans le monde n’est aussi rapide pour assurer cette fonction. Ce qui nécessitait plusieurs semaines se fait désormais en quelques heures », a expliqué Nikolai Setzer.

Nikolai Setzer, PDG de Continental, à propos du nouveau superordinateur de Continental : « Aucun ordinateur au monde n’est plus rapide que le nôtre. Ce qui prenait des semaines, nous le faisons maintenant en quelques heures. » © Continental AG

Une collaboration étroite avec nos partenaires

Continental élargit constamment sa collaboration avec les start-up et les sociétés technologiques afin de renforcer son positionnement dans ce segment de marché et d’accélérer la cadence de développement. Parmi les partenaires actuels de Continental figurent des sociétés telles que NVIDIA et AEye, EasyMile, AAI, le service de cartographie HERE et, comme récemment annoncé, le Chinois Horizon Robotics, spécialisé dans le développement de solutions basées sur l’intelligence artificielle.

Continental a récemment pris une participation dans Recogni, une société américaine spécialisée dans la conception des puces électroniques. « Ses processeurs nous permettent en quelque sorte de booster les données. Nous pouvons ainsi parvenir à une conduite automatisée et autonome plus sûre, plus propre, plus pratique et plus confortable. Nous nous efforçons de devenir un leader mondial dans ces domaines technologiques  », a expliqué Nikolai Setzer en mettant en lumière les perspectives de la société et en pointant les futures opportunités de croissance : « Continental assure la croissance de ses activités non seulement avec des produits, mais aussi avec des systèmes de contrôle intelligents pour les pneus, qui fournissent des données en temps réel et se traduisent par une conduite plus sûre et plus économique. Mais la croissance existe également dans certains marchés, comme la Chine, où la demande pour nos pneus premium a été encore plus forte en 2020 qu’en 2019. »

En revanche, la partie du portefeuille de produits axée sur la valeur cible avant tout les marchés saturés. « Bien que la croissance soit limitée dans ces secteurs, nous y bénéficions d’une solide position. Nous en obtenons des profits continus et rapides grâce à notre leadership dans de nombreux produits, et notamment dans les technologies dédiées à la sécurité de la conduite », a précisé Nikolai Setzer.

Une confiance affichée pour 2021

En cette année qui marque son 150e anniversaire, Continental scrute l’avenir avec confiance et Nikolai Setzer a exprimé clairement son optimisme pour les années à venir : « Comme l’a montré le 4e trimestre 2020, la situation s’améliore progressivement. L’évolution sera certes encore mesurée cette année en raison du contexte incertain associé à la pandémie et à ses effets sur les chaînes logistiques, notamment dans les semiconducteurs. Mais nous constatons une reprise de la demande et nous retrouvons déjà un bon rythme de croisière. »

Le patron de Continental table sur un chiffre d’affaires de 40,5 à 42,5 milliards d’euros en 2021, avec une marge d’Ebit ajusté comprise entre 5 et 6 %. Ces chiffres incluent la division Transmission (Powertrain), dont Continental compte finaliser la scission avec une entrée en bourse dès septembre 2021.

« Nous visons une plus forte croissance du chiffre d’affaires, avec une amélioration organique à moyen terme d’environ 5 à 8 % par an en moyenne. Et il en va de même de notre marge bénéficiaire ajustée. Notre objectif se situe entre 8 et 11 % par an, avant intérêts et impôts. »

Contacts

Baptiste Romeuf Agence Proches Tél.: 06 63 80 87 54 E-mail:

Marianne Cruciani Agence Proches Tél.: 06 63 80 68 16 E-mail: